Partials, tome 1



Résumé : 


Un virus. La guerre contre les Partials – ces êtres mi-humains, mi-robots – a décimé la population. Seuls quelques milliers retranchés à Long Island ont survécu. Et le virus mystérieux – le RM – les tue petit à petit. Chaque nouveau-né vit moins d’une journée si ce n’est quelques minutes. La race humaine s’éteint inexorablement et aucun médecin n’a de remède. Un espoir. Dans cette atmosphère désespérée, Kira, jeune interne en médecine, a une nouvelle hypothèse. Pourquoi les Partials sont-ils naturellement immunisés contre le RM ? Et si la solution venait de l’ennemi juré lui-même ? Une héroïne. Kira se lance alors dans une expédition au risque de devenir une hors-la-loi. Infiltrer les Partials, en capturer un et le ramener à long Island pour l’étudier et peut-être, trouver un antidote. Mais le pari est risqué : soit elle réussit et sauve l’humanité, soit elle échoue et sera considérée comme une terroriste par son propre gouvernement. À moins que ce soient les Partials eux-mêmes qui ne la tuent…

Avis :


Kira est une jeune interne en médecine dans un monde post apocalyptique ou les nouveaux nés meurt peu de temps après leur naissance victime d’un virus. Lorsqu’elle apprend que sa meilleure amie est enceinte, elle décide de tout faire pour sauver le bébé à naître quitte à aller chercher le remède dans les terres ennemis où vivent le Partials, ce peuple génétiquement modifié qui a décimé la population.
J’ai adoré l’univers créé par l’auteur, ce monde post apocalyptique ou les 3/4 de la population a été décimée par un virus ou les humains restant apprennent à survivre comme ils le peuvent. Le personnage de Kira m’a beaucoup plus, elle forte et sait ce qu’elle veut, elle ne mâche pas ses mots quitte à en subir les conséquences. Elle évolue au fur et à mesure de l’histoire. Par contre, j’ai eu un peu plus de mal avec Marcus que j’ai trouvé égoïste, tant qu’il a Kira à ses côtés , le monde peut bien s’écrouler, il s’en fout !!!
Ce récit est remplis d’action et de révélations, Kira va vite comprendre qu’elle ne peut pas faire confiance à tout le monde. Par contre, ce qui gâche un peu le récit ce sont les longueurs, j’ai trouvé que la première partie n’était pas des plus intéressantes et j’ai aussi trouvé que certaines descriptions étaient trop longues. Le côté médical de certains passages peut aussi gêner.
En Bref, un bon premier tome qui souffre un peu par ses longueurs, mais qui nous offre un univers riche et passionnant.




You May Also Like

1 commentaires

  1. j'ai beaucoup aimé, même si c'est un peu lent à démarrer :)
    (d'accord avec toi pour Marcus!)

    RépondreSupprimer