Druide




Résumé :



1123 après le Pacte.
Au nord vivent les hommes du froid et de l'acier, au sud errent les tribus nomades et au centre du monde règnent les druides. Leur immense forêt millénaire est un royaume d'ombres, d'arbres et de mystères. Nul ne le pénètre et tous le respectent au nom du Pacte Ancien. Les druides, seigneurs de la forêt, aident et conseillent les hommes avec sagesse mais un crime impensable bouleverse la loi de toutes les couronnes : dans la plus imprenable citadelle du Nord, quarante-neuf soldats ont été sauvagement assassinés sans que personne ne les entende seulement crier.
Certains voient là l'oeuvre monstrueuse d'un mal ancien, d'autres usent du drame comme d'un prétexte pour relancer le conflit qui oppose les deux principales familles régnantes. Un druide, Obrigan, et ses deux apprentis ont pour mission de retrouver les assassins avant qu'une nouvelle guerre n'éclate. Mais pour la première fois, Obrigan, l'un des plus réputés maître loup de la forêt, se sent impuissant face à l'énigme sanglante qu'il doit élucider… Chaque nouvel indice soulève des questions auxquelles même les druides n'ont pas de réponses.
Une seule chose lui apparaît certaine : la mort de ces quarante-neuf innocents est liée aux secrets les plus noirs de la forêt


Avis :



Voulant découvrir cet auteur, je me suis décidée pour ce oneshot et je n’ai pas été déçue.
L’histoire est un mélange entre fantasy et thriller. En effet, Obrigan est un druide qui est chargé de retrouver le ou les assassins d’un massacre qui a été perpétué dans une forteresse imprenable et pour rajouter un plus, il n’a que 21 jours pour trouver le coupable sinon le royaume du Sud déclarera la guerre au royaume du Nord qu’il pense coupable de ce massacre. Du coup, l’histoire prend forme d’un compte rebours assez prenant, les pages se tournent vites tellement j’ai eu envie de connaître le fin de mot de l’histoire. 
L’auteur nous décrit un monde assez riche avec une mythologie intéressante et très prenante avec sa forêt plus que mystérieuse et la grande faille qui sépare les deux pays. Le style de l’auteur est assez fluide et malgré des chapitres qui sont quand même assez longs, un chapitre relatant une journée, je ne me suis pas ennuyée et je n’ai pas trouvé qu’il y avait des longueurs bien au contraire.
Quant aux personnages, même si je n’ai pas eu de véritable coup de cœur, j’ai bien aimé les différents personnages décrits, ils sont complexes et attachants avec chacun une part d’ombre en eux. Ma préférence va quand même à Obrigan et à ses louveteaux.
En Bref, une belle découverte avec un récit prenant et haletant qui me donne envie de lire d’autre lire de cet auteur, dont la série Martyrs qui me fait de l’œil.



You May Also Like

0 commentaires