Kayla Marchal, tome 1 : L'Exil




Résumé :



Ironique destin que d’être née morphe… sans forme animale. Source de honte pour sa famille, Kayla Marchal, petite fille de l’alpha, est également considérée comme le maillon faible de la meute de la Vallée Noire. Aussi en est-elle chassée, elle qui n’a jamais mis un pied hors du territoire.
Alors qu'elle commence à goûter à la liberté et à s'intégrer au sein d'un autre clan, les vrais problèmes commencent. Mais déjà trahie une fois par sa meute d’origine, à qui pourrait-elle se fier ? À Ian, le loup aussi beau qu'insupportable ? À Max, le renard au passé mystérieux ? Ou à Jeremiah, l'irrésistible humain ?
Et ce fichu karma qui la prive de forme animale continue à se moquer d’elle, car tout le monde autour d’elle semble porter un masque… Inaptitude du passé et problèmes du présent vont venir, main dans la main, perturber la jeune morphe, avec des liens qu’elle était loin de pouvoir soupçonner


Avis :



Entre la couverture que je trouve très belle et le résumé plus qu’alléchant, ce livre me faisait plus qu’envie et je n’ai pas été déçu par le contenu.
On fait donc la connaissance de Kyala Marchal une morphe qui n’a pas encore pris sa forme de louve, ce qui n’est pas du goût de son grand père, l’alpha de la meute, qui décide donc de la chasser. Notre jeune morphe a à peine mis le pied en dehors du territoire de la meute que la voilà déjà confronter aux ennuis.
Ce livre a été plus qu’une bonne lecture pour moi. Déjà les morphes et autres loups garous sont mes créatures surnaturelles préférées et je n’ai pas été déçu par la mythologie que nous offres l’auteur, même si j’aurai souhaité qu’elle soit un peu plus développée par moment.
L’auteur à une écriture assez fluide et l’histoire est vraiment bien menée même si certains éléments se devinent facilement, on ne s’ennuie pas une seconde car l’action est bien présente.
Au niveau des personnages, j’ai adoré Kayla, c’est une héroïne comme je les aimes, forte mais avec un petit côté fragile du fait qu’elle n’a pas encore pris sa forme animale. Au niveau des mâles qui tournent autour de notre héroïne, ma préférence va pour Max qui m’a semblé être le moins faux. Par contre, j’ai eu un peu de mal justement avec les relations de Kayla avec les hommes, soit elle n’a jamais eu de relation amoureuse avant de partir de la meute, mais des moments je l’ai trouvé un peu cruche.
En Bref, un bon premier tome qui met en place l’histoire et la mythologie de l’auteur qui, je l’espère, serait plus développée dans le second tome que je lirai sans aucun doute.



You May Also Like

5 commentaires

  1. La couverture est vraiment magnifique ! Tout comme toi, j'aime beaucoup les personnages qui peuvent prendre une forme animale. J'ai juste une petite question, l'histoire se déroule donc dans un monde imaginaire c'est bien ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ça se passe en France de nos jours, ce qui rajoute un plus à l'histoire.

      Supprimer
    2. Non ça se passe en France de nos jours, ce qui rajoute un plus à l'histoire.

      Supprimer
  2. Je suis d'accord avec toi, la couverture est très jolie et le résumé donne vraiment envie !!

    RépondreSupprimer
  3. c'est un livre qui me tente pas mal je dois dire et la couverture est très jolie ! ^^

    RépondreSupprimer