The Scorpion Rules, tome 1




Résumé :



La première règle, pour éviter la guerre ? En faire une affaire personnelle… Très personnelle.

Duchesse de Halifax, princesse de la Confédération panpolaire, mais surtout… otage. Je m’appelle Greta Stuart, et ma vie ne tient qu’à un fil. Il y a quatre cents ans, une série de terribles conflits liés au changement climatique a ravagé la planète : guerres, famines, inondations, exodes… Débordées, les autorités ont fait appel à une intelligence artificielle omnisciente pour tenter de mettre un terme au massacre. Mais Talis – c’est son nom – a vite pris son indépendance et le contrôle du monde. Désormais, il garde en otages les fils et filles des grands dirigeants de la planète. À la première déclaration de guerre, les héritiers des deux camps concernés sont froidement exécutés.

Il me reste seize mois à tenir, seize mois avant d’avoir dix-huit ans et de pouvoir quitter le Préceptorat où je suis prisonnière depuis l’âge de cinq ans. Mais l’arrivée d’un nouveau pensionnaire, venu du pays voisin du mien, va tout changer. Elián, qui ne cesse de défier Talis, de mépriser les règles qui régissent notre existence, met nos vies à tous en danger. Malgré tout, son esprit de révolte est contagieux. La résistance serait-elle possible ? Car nous le savons tous : le pays natal d’Elián va forcément finir par déclarer la guerre au mien…


Avis :



Ce livre me fait envie depuis que les éditions Lumen (maison d’édition qui me ruinera !!!) ont annoncé sa sortie et je dois dire que j’ai passé un bon moment de lecture.
L’histoire se passe dans un monde futuriste où la terre a été ravagée par différentes guerres suite à la fonte des glaces polaires et l’inondation d’une partie de la planète. Pour y mettre fin, l’ONU a décidé de faire appel à une I.A (intelligence artificielle) qui a décidé dans un premier temps de raser quelques villes, puis de créer le Protectorat où les enfants des différents dirigeant de la planète y sont gardés en otages et quand deux pays se déclarent la guerre alors les enfants des leurs dirigeants sont exécutés.
Le concept m’a beaucoup plus et j’ai bien aimé découvrir cet univers et voir les enfants évoluer dans cette école si particulière où votre vie dépend des choix que font vos parents. Par contre, j’ai eu un peu de mal avec la dénomination des pays que donne l’auteur ce qui m’a un peu perdu géographiquement (déjà que je ne suis pas une lumière de ce côté-là !!!).
Au niveau des personnages, j’ai eu un petit peu du mal avec Greta que j’ai trouvé vraiment trop rigide, trop petite fille bien sage. Quant à Eliàn, je trouve qu’il n’est pas assez présent alors que c’est un peu lui l’instigateur des troubles et dans la deuxième partie je l’ai trouvé vraiment effacé. En fait mon personnage préféré est Talis, ce qui est assez bizarre quand on sait que c’est lui qui est à l’origine de tout ça, mais j’ai bien aimé ces sortis et surtout ces références à notre monde actuelle.
En Bref, un premier tome que j’ai, pour ma part, bien aimé et qui selon moi est plus un tome introductif au vu de la fin de celui-ci.



You May Also Like

1 commentaires

  1. Ce premier tome était vraiment captivant une fois passé la première partie beaucoup trop longue.

    RépondreSupprimer