La Trilogie de Wieldstadt, tome 1 : Les ombres de Wielstadt



Résumé : 


Hiver 1620. Une guerre qui va durer trente ans ravage le Saint-Empire romain germanique. Mais le chevalier Kantz, aprés une mission au service des Templiers est de retour dans la cité de Wielstadt, protégée par un mystérieux dragon volant qui, depuis quelque temps, ne suffit plus à la tâche. Les catholiques se méfient des protestants, lesquels se méfient des juifs, qui se méfient de tout le monde. La nuit, les ombres se multiplient : des goules pillent et assassinent, répandant la terreur dans la ville. Contre ces créatures du Mal, Kantz mène un chasse frénétique, riche de sa seule rapière, de la magie cabalistique et de quelques alliés de marque : la cour des miracles, les centaures, les faunes et surtout la minuscule fée Chandelle. Kantz est un croisé, un exorciste en armes ; il aura fort à faire avec les ordres militaires, les sociétés secrètes (la Sainte Vehme !) et plus simplement les traîtres de tout poil qui complotent contre son monde et ne songent qu'à d'obscures vengeances. Wielstadt, c'est le croisement improbable de Disneyland et du château du comte Dracula. Pour tout dire, un classique de la génération de Tim Burton.

Avis : 


Voulant découvrir la plume de Pierre Pevel, je me suis décidée pour cette intégrale de la trilogie de Wielstadt. 
Dans ce premier tome, on fait la connaissance du Chevalier Kantz qui est une sorte de chasseur de démon. Des meurtres horribles sont commis pendant la nuit et notre Chevalier va vitre comprendre qu'ils sont perpétrés par des goules et va donc chercher à comprendre le pourquoi de ces meurtres et qui est le maître de ses horribles créatures. 
Je dois dire qu'au début j'ai eu un peu du mal avec l'écriture, l'histoire se passant aux XVIIème siècle, la syntaxe et le vocabulaire de cette époque est un peu déroutant. Mais une fois plongé dans l'histoire, je m'y suis vite habitué et je n'en ai plus vraiment tenu compte. 
L'histoire ce déroule sur un fond de guerre de religion entre les catholiques et les protestants. Mais ici la religion est mélangé avec des personnages fantastiques, tout d'abord avec le Dragon qui veille sur la ville, mais aussi avec des faunes, des fées, des goules, des démons, sans oublié bien sûr une société secrète.
En Bref, une belle découverte, j'ai vraiment apprécié la plume de l'auteur et le monde qu'il a créé. 





You May Also Like

0 commentaires